circuits-courts-alimentaires

Les Circuits Courts Alimentaires 🍃 : Du Producteur au Consommateur !

Vous souhaitez manger plus sain, tout en soutenant les producteurs locaux ? Passez par des circuits courts alimentaires pour faire vos courses ! Ces derniers vous offrent un service de proximitĂ© de qualitĂ©. Vos choix de consommateurs vont Ă  la fois, prĂ©server l’environnement, votre santĂ©, et promouvoir les produits rĂ©gionaux.

Attention toutefois ! Avoir recours à des circuits courts alimentaires ne signifie pas pour autant « manger bio » !

Le bio existe, bien entendu, en filiĂšre courte, mais il n’est pas systĂ©matique. En revanche, vous ĂȘtes assurĂ© de vous nourrir local. Ainsi, vous privilĂ©giez l’agriculture de votre rĂ©gion, en ne consommant pas de produits provenant de l’autre bout du monde, alors qu’ils pourraient ĂȘtre produits Ă  cĂŽtĂ© de chez vous.

Pourquoi, et comment passer par ces filiÚres pour vos achats alimentaires ?

Pourquoi privilégier les circuits courts ?

Devenir locavore, c’est prendre soin de sa santĂ©, tout en maintenant les emplois locaux, et en baissant son bilan carbone. Une belle action, simplement en modifiant les points de vente de son alimentation !

En privilĂ©giant les circuits courts alimentaires, vous boycottez les supermarchĂ©s qui n’enrichissent que les riches patrons Ă  leur tĂȘte. Et oui, nous pouvons nous passer des supermarchĂ©s, et vivre beaucoup plus sainement Ă  travers une Ă©conomie sociale et solidaire.

rayon-supermarché

Les grandes surfaces exploitent les agriculteurs en leur imposant des prix qui ne leur permettent pas de vivre correctement. Le prix de vente ne reflĂšte pas le travail des producteurs. Au contraire, elles les poussent Ă  produire toujours plus, ce qui a pour effet d’appauvrir le sol, cette monoculture puisant sans cesse les mĂȘmes minĂ©raux dans la terre.

Sans compter qu’avec un seul type de culture, l’agriculteur se risque Ă  voir son rendement s’effondrer complĂštement, certaines annĂ©es, selon les alĂ©as environnementaux. Ces pertes sont alors compensĂ©es par les aides publiques, qui leur maintiennent un minimum pour vivre.

Quel est alors l’intĂ©rĂȘt pour le producteur, et pour le consommateur ? Aucun, seule la grande distribution est gagnante et gĂ©nĂšre des profits.

poules
salades

A l’opposĂ©, les petits producteurs biologiques diversifient le type de cultures, ce qui leur Ă©vite des pertes de rendement trop importantes. Une forme de plantation, compensant l’autre. L’agro-Ă©cologie pourrait donc ĂȘtre la solution pour manger local, et augmenter le nombre d’emplois dans les campagnes. Sans compter que la traçabilitĂ© des produits est facilitĂ©e quand elle ne transite pas par plusieurs pays avant d’arriver dans le canal de distribution. Pays qui n’ont pas forcĂ©ment les mĂȘmes rĂ©glementations qu’en France !

Enfin, en vous servant des circuits courts alimentaires, vous pouvez minimiser les emballages, voir les supprimer en apportant vos propres contenants. En passant par la vente en direct, vous n’encombrerez plus vos poubelles en rentrant des courses. Un impact environnemental de moins !

Quels circuits courts alimentaires pour moi ?

Les circuits de distribution sont nombreux pour obtenir des produits fermiers. Vous trouverez forcément une solution qui vous convienne.

marché

Si vous avez l’habitude de faire vos courses le samedi, pourquoi ne pas vous rendre sur le marché ?

Vous trouverez de tout : fruits et lĂ©gumes, viandes locales, poissons, fromages, miels, confitures, spĂ©cialitĂ©s de la rĂ©gion
 Renseignez-vous sur les jours de marchĂ©, des communes environnantes. Le marchĂ© reste un circuit court alimentaire idĂ©al, et convivial, une valeur sĂ»re !

Si les horaires ne vous conviennent pas, d’autres circuits de proximitĂ©
existent. De nombreux regroupements de producteurs sont à découvrir prÚs
de chez vous.

panier-paysan

Les sites suivants vous donnent les bonnes adresses : ventes directes Ă  la ferme, drives paysans, paniers de produits frais, cueillettes, groupes de producteurs, boutiques de produits rĂ©gionaux
 Les circuits courts alimentaires peuvent prendre de nombreuses formes !

magasin-vrac

Pour l’épicerie, les boutiques sans emballages ainsi que les magasins bios traditionnels sont idĂ©aux. Vous pourrez complĂ©ter vos courses issues des circuits courts alimentaires avec des produits de qualitĂ©. PrivilĂ©giez le vrac bien entendu !

Changez vos habitudes pour bien manger !

Pour privilĂ©gier ces circuits courts alimentaires, une certaine organisation s’impose. Vous n’avez sĂ»rement pas le temps de faire le tour des producteurs du coin !

Voici quelques trucs pour bĂ©nĂ©ficier des avantages de l’alimentation locale, sans perte de temps ou d’argent :

  1. Faire son inventaire avant de faire les courses (placards, frigo et congélateur). Ainsi, vous éviterez le gaspillage alimentaire, et vous gagnerez de la place dans vos placards !
  2. Faire la liste des plats que vous souhaitez réaliser dans la semaine, ainsi que les aliments correspondants.
  3. Rechercher les lieux de distributions dans lesquels on vend des produits bio et locaux prĂšs de chez soi.
  4. Choisir un jour de la semaine pour acheter ses produits frais dans l’un des circuits courts disponibles Ă  proximitĂ©.
  5. IdĂ©alement, faire le plein de produits d’épicerie une fois par mois.
  6. Enfin, pour éviter les trajets inutiles, associer le jour des courses à un déplacement prévu (travail, école, médecin
). Vous pouvez également faire des commandes groupées (voisins, famille, amis, collÚgues de boulot
).
panier-produits-frais

De cette façon, vos actions auront un sens. En plus de soutenir l’agriculture locale, vous contribuerez Ă  diminuer les gaz Ă  effet de serre. En effet, les producteurs de proximitĂ© vont vous proposer uniquement des fruits et lĂ©gumes de saison, fini les fraises en hiver ! La distance entre le lieu de production, et le lieu de vente Ă©tant limitĂ©, les transports sont rĂ©duits. Enfin, le temps de stockage rĂ©frigĂ©rĂ© est limitĂ© grĂące Ă  la vente rapide. Autant de raisons d’adopter dĂ©finitivement les circuits courts alimentaires !

Transformez vos courses, en un moment convivial, d’échanges avec les producteurs. PrĂ©servez le lien social, en plus de l’agriculture locale !

Passez aux circuits courts alimentaires sans regret !

Une fois que vous aurez déniché vos boutiques fétiches de produits locaux, vous ne pourrez plus faire machine arriÚre. Le supermarché vous paraßtra bien fade !

Nos choix alimentaires sont dĂ©terminants. Ils marquent notre soutien Ă  tel ou tel type d’alimentation. En soutenant le rĂ©seau local, et/ou, la filiĂšre bio, vous favorisez les producteurs de votre rĂ©gion.

Enfin, ne pensez pas que vous allez forcĂ©ment dĂ©penser plus en optant pour les circuits courts alimentaires. En vous nourrissant de produits bons et rassasiants, vous achĂšterez moins, mais mieux ! En limitant les intermĂ©diaires, vous n’enrichirez pas les grandes surfaces, et les agriculteurs seront rĂ©munĂ©rĂ©s Ă  leur juste valeur.

Tout le monde est gagnant (sauf les supermarchĂ©s !), et vous faites un geste pour l’environnement !

J’espĂšre que vous avez aimĂ© cet article !

Et vous, quelles filiĂšres courtes utilisez-vous pour faire vos courses ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

circuits-courts-alimentaires

Partagez cet article sur Pinterest s’il vous a plu !

Téléchargez votre fichier pdf pour vous organiser au mieux lors de vos courses bio.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *