courses-en-vrac

Courses en Vrac : La Méthode en 4 Étapes 🍃

Excédé(e) par le drive qui vous oblige à jeter une quantité phénoménale d’emballages en tout genre ? Faites vos courses en vrac ! Vous verrez qu’avec un peu d’organisation, et le même budget, vous pourrez rentrer de votre mission alimentaire, sans remplir un sac poubelle de 30 litres !

Et pour que cette transition vers des courses en vrac se passe au mieux, vous pouvez passer par les 4 étapes suivantes.

Préparez vos menus à l’avance

liste-courses

En établissant vos menus, vous pourrez mieux gérer votre organisation des repas de la semaine. En effet, si vous partez sans savoir ce que vous allez cuisiner, il y a fort à parier que vous achèterez, soit trop, soit pas assez.

Je parle en connaissance de cause, car je n’ai pas toujours le temps de créer mes menus à l’avance. Dans ces cas-là, il me manque toujours un ingrédient pour réaliser ma recette. Finalement, beaucoup de perte de temps à aller acheter le produit manquant, ou à trouver un menu de remplacement !

Même si vous n’établissez pas de menus précis, tentez de mettre chaque type d’aliments, sur votre liste de courses en vrac. Des fruits et légumes de saison, des protéines, des féculents, sont indispensables à un menu hebdomadaire équilibré.

La semaine, restez sur des repas préparés rapidement. Ils seront toujours meilleurs pour votre santé que des plats tous prêts du commerce. En plus, ils seront moins onéreux. Mieux vaut garder cet argent pour s’offrir un restaurant de temps en temps !

En réfléchissant à ce que vous allez cuisiner, gardez toujours en tête que vous allez faire vos courses en vrac. Les denrées, emballées dans du plastique ou autre, ne doivent pas faire partie du menu. J’en profite pour préciser que les bouteilles en plastique non plus !

Si vous pensez faire des hamburgers ou des fajitas, par exemple, vous allez devoir fabriquer vous-même, le pain ou les crêpes, qui composent ce menu !

Ce type de repas vous prendra donc beaucoup plus de temps, mais il sera bien meilleur ! Vous pourrez alors le réserver au week-end, car vous aurez plus de temps à accorder à la préparation. A ce moment-là, fabriquez-en d’avantage pour les mettre au congélateur. Vous gagnerez beaucoup de temps la fois prochaine !

Enfin, utilisez les restes évite le gaspillage, et est également un bon moyen de faire des économies.

Munissez-vous des bons accessoires pour vos courses en vrac

sacs-à-vrac

Si vous savez à peu près ce que vous souhaitez cuisiner dans la semaine, vous avez déjà fait une bonne partie du travail. Il vous reste maintenant à vous équiper en conséquence pour rapporter vos trouvailles du magasin !

Cette partie est assez simple pour l’épicerie en vrac, et les fruits et légumes. Il vous suffit de vous munir de sacs en tissu, au lieu d’utiliser les sacs en papier, ou pire en plastique, distribués dans les magasins ! Vous en trouverez facilement sur Internet, ou dans les magasins comme Biocoop, mais vous pouvez également les fabriquer vous-même !

Personnellement, j’en possède 5 petits pour les oléagineux, biscuits, mélanges apéritifs, son d’avoine… Et 8 grands pour les fruits et légumes, la farine, les pâtes, les céréales du petit-déjeuner… Je trouve ce nombre suffisant pour faire mes courses en vrac, sans tomber en panne de contenants.

Désormais, vous pouvez aussi trouver de l’huile d’olive, du sirop d’agave, et même des produits ménagers comme le vinaigre blanc, la lessive, le liquide vaisselle… Dans les magasins bio.

Pour les liquides, gardez vos bouteilles en verre, vieux bidon de lessive, containers de 5 litres, pour le vinaigre blanc par exemple. Ils vous resserviront à chaque fois.

Ensuite, vous aurez besoin de boîtes en inox ou en verre pour récolter le fromage, la viande ou le poisson. Cette étape peut s’avérer plus compliquée dans certains magasins. Je n’ai pas encore eu l’occasion de tenter en supermarché, car je n’achète plus ce genre d’aliments là-bas. Mais pour l’instant, je n’ai encore eu aucun refus dans les petites boutiques.

Les petits commerçants sont plutôt réceptifs au zéro déchet, et sont prêts à collaborer avec plaisir !

J’utilise une grande boîte pour le fromage, et une autre pour la viande. Plus qu’à mettre au frigo en rentrant !

Sélectionnez les magasins adaptés autour de chez vous

petits-commerçants

Renseignez-vous sur les magasins de vrac, les boutiques bio, ou autres filières courtes près de chez vous. Vous serez assuré(e) d’avoir des produits de qualité.

Une fois que vous avez la liste des magasins susceptibles d’accepter le vrac, il ne vous reste plus qu’à les essayer pour déterminer ceux qui vous conviennent le mieux. Ensuite, vous devez adapter vos achats à votre emploi du temps.

Vous n’êtes pas obligés de faire toutes vos courses en vrac le même jour. Vous passez devant Biocoop en rentrant du travail ? Arrêtez-vous acheter les produits d’épicerie. Vous n’y passerez guère de temps si vous savez ce dont vous avez besoin. Et vous en perdrez beaucoup moins que dans un supermarché.

Votre petite dernière a un cours de danse le mardi soir ? Profitez-en pour faire un tour chez le boucher, et mettez-en une partie au congélateur, si vous ne pensez pas revenir de sitôt. Cela vous évitera un aller-retour improductif à la maison.

Et s’il vous reste du temps, pourquoi ne pas l’utiliser à bon escient en préparant votre menu de la semaine, en attendant la fin du cours ?

Votre mari passe devant un maraîcher sur le chemin du retour de travail, mettez-le à contribution !

En ville, il est plus facile de trouver des magasins susceptibles de vous plaire dans votre quartier. En milieu rural, il faut savoir s’adapter !

Ne négligez pas la petite épicerie de village. Certains produits ne sont pas plus chers qu’ailleurs et proviennent du producteur du coin. Faites une sélection des produits qui pourraient vous intéresser, et faites vos achats à pieds, ou à vélo. En plus de prendre l’air, vous ferez tourner un commerce de proximité !

Rangez vos courses en vrac

bocaux

Vous avez dégoté vos magasins favoris, et vos jours de courses ? Il ne vous reste plus qu’à trouver une place pour chaque chose en rentrant chez vous.

Si vous n’avez pas envie de dépenser de l’argent pour vous acheter de jolis bocaux en verre, vous pouvez récupérer ceux du commerce (pot à cornichons, bocal à confiture…). Ainsi, vous aurez toutes les tailles pour accueillir pâtes, riz, lentilles, amandes…

Ils prendront naturellement la place des boîtes de conserve dans les placards de votre cuisine. Pensez également à vous servir de votre congélateur quand vous cuisinez un peu trop. Vous limiterez le gaspillage, tout en ayant quelques plats d’avance, en cas de panne d’inspiration !

La viande et le fromage pourront très bien rester dans les boîtes dans lesquelles vous les avez transportés. Veillez simplement à respecter les dates de péremption données par le commerçant.

Vous allez tirer 3 bénéfices de vos courses en vrac dans votre cuisine :

  • Vous allez d’abord sentir une grande fierté quand vous constaterez que vous n’avez rien jeté à la poubelle en rangeant.
  • Petit à petit, vos placards seront moins pleins et vous gagnerez de la place en achetant seulement ce dont vous avez besoin.
  • Vous ne dépenserez pas plus, car vous allez cuisiner tout ce que vous ramenez !

Et pour aller encore plus loin, et ne rien jeter aux ordures, évitez de jeter les restes de repas. Luttez contre le gaspillage en transformant les restes, en un autre plat au repas suivant. Transformez un reste de poisson ou de poulet en rillettes, par exemple, et servez-les sous forme de tartines avec une salade au prochain repas.

Pour réduire d’avantage les déchets, jetez les épluchures de fruits et légumes au compost. Ces déchets organiques seront une aide précieuse pour votre jardin.

Récapitulatif de la méthode de courses en vrac

En résumé, pour que la transition vers vos courses en vrac se passe au mieux, vous allez :

  1. Déterminer des menus à la semaine, en privilégiant le fait maison, afin d’établir une liste de courses la plus précise possible.
  2. Dégoter les sacs à vrac, boîtes, et contenants divers pour récolter et transporter vos courses alimentaires.
  3. Choisir les magasins qui vous conviennent le mieux selon votre emploi du temps, les tarifs appliqués, et vos besoins.
  4. Trouver une place pour chaque aliment en rentrant de vos courses (bocaux en verre, boîtes inox).

Vous pouvez bien sûr garder une place pour les surprises, et vous laissez tenter par quelque chose que vous n’aviez pas prévu ! Dans ce cas de figure, vous n’aurez qu’à remplacer l’un des repas prévu, par celui qui vient de germer dans votre tête à la vue des patates et du reblochon qui vient d’arriver, tout droit de Savoie, par exemple.

Et pour aller plus loin dans votre démarche zéro déchet en cuisine, fabriquez vos yaourts, évitez les produits jetables tels que les pailles, ou l’essuie-tout. Remplacez-les par leurs homologues durables, meilleurs pour l’environnement : pailles inox, serviettes de table et essuie-tout lavables. Ainsi, vous limiterez encore les déchets, et le gaspillage.

Petit à petit, vous n’aurez plus que des déchets verts dans votre cuisine ! Elle sera remplie de produits en vrac dans des contenants réutilisables. Un beau geste pour la planète !

J’espère que vous avez aimé cet article !

Et vous, parvenez-vous à faire vos courses en vrac ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

courses-en-vrac

Partagez cet article sur Pinterest s’il vous a plu !

Téléchargez votre fichier pdf pour vous organiser au mieux lors de vos courses bio.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *