manger-moins-de-viande

Comment Manger Moins de Viande 🍃 pour Sauver la Planète ?

Oh non, encore des efforts en perspective pour sauver la planète ! 😭

Manger moins de viande est devenu un véritable challenge familial. En effet, les seuls plats qui contentent tout le monde à la maison, restent ceux à base de pâtes, ou de viande.

Malgré tout, nous sommes passés au fil du temps, à une alimentation moins carnée. Désormais, nous mangeons moins de viande, mais nous la choisissons bien.

Et nous avons de bons arguments pour vous aider dans votre démarche, et aussi quelques alternatives !

Pourquoi manger moins de viande ?

baisse-CO2

Limiter son impact écologique

La production d’1 kg de viande émet 5 à 10 fois plus de gaz à effet de serre que celle d’1 kg de céréales. Mais toutes les viandes ne se valent pas. La plus émettrice de gaz à effet de serre (GES), en équivalent CO2 par kg, est l’agneau avec 39 kg, puis le bœuf avec 27 kg, et plus loin le porc (12,1 kg), la dinde (10.9 kg), et le poulet (6.9 kg).

Si on ramène cela à la quantité totale de consommation de viande à travers le monde, la viande bovine est responsable de 41 % des émissions de GES alors que seulement 22 % de personnes en mangent. En comparaison, le poulet émet « seulement » 8 % de GES, pour une consommation de 35.2 %.

Et pour ne rien arranger, la production de viande est en constante augmentation. Elle est passée de 70 millions de tonnes en 1961, à 330 millions en 2018. Et elle devrait continuer à augmenter, pour nourrir la population, en croissance perpétuelle.

Pour mesurer concrètement vos progrès en la matière, vous pouvez comparer votre consommation de viande à cette étude faite à Oxford. Elle démontre qu’une alimentation carnée (à plus de 100 g de viande par jour) serait 2.5 fois plus polluante qu’un régime alimentaire vegan. Une bonne motivation pour manger moins de viande.

Pour rappel, la personne vegan ne consomme aucun produit d’origine animale, que ce soit alimentaire (viande, poisson, œufs, lait…), ou vestimentaire (cuir, laine…). Le végétalien peut être assimilé au vegan, d’un point de vue alimentaire.

Le végétarien, quant à lui, exclut la viande, le poisson, les fruits de mer.

Et le pescetarien (j’ai appris un mot !) exclut la viande, mais garde les produits de la mer.

  • Vegan : 2.89 kg équivalent CO2 par jour
  • Végétarien : 3.81
  • Pescetarien : 3.91
  • Régime à moins de 50g viande/j : 4.67
  • Entre 50 et 90 = 5.63
  • Plus de 100 g = 7.19

A vous de vous situer, et de progresser !

Défendre la cause animale

cause-animale

Une autre bonne raison de manger moins de viande, est de réduire l’élevage intensif.

La plupart d’entre nous sommes sensibles à la cause animale. Les images d’élevage intensif, et les mauvaises conditions dans lesquelles ces bêtes (sur)vivent, choquent la plupart des gens.

Malheureusement, ces mauvais traitements restent majoritaires, même en France. 90 % des élevages de porcs se font en batterie, 82 % pour les poulets à chair, et 99 % pour les lapins.

Pour voir disparaître ces images horribles (je vous épargne les détails), pourquoi ne pas vous tourner vers des élevages où la bête est respectée ? Certes, le pauvre animal finira tout de même à l’abattoir, mais il aura vu la lumière du jour, et n’aura pas suivi de mauvais traitements.

Manger moins de viande équivaut donc à bien sélectionner ce que l’on choisit chez son boucher. Une viande locale, élevée dans de bonnes conditions, dans une ferme à taille humaine.

Bien que plus cher au kg, elle vous assure une viande de qualité, et aide à maintenir les emplois des agriculteurs locaux.

Préserver sa santé

bonne-santé

Au delà de la santé de la planète, et des animaux, votre propre santé entre en jeu. 

Les gros mangeurs de viande certifient qu’il faut manger de la viande tous les jours pour avoir un apport en protéines suffisant. Que nenni ! Dans notre société de surconsommation, ou tout, est abondant et accessible, la carence en protéines est presque impossible. L’excès, en revanche, est plus courant, et peut avoir de lourdes conséquences sur nos reins.

Le 2ème point noir de l’excès de viande (rouge surtout), est le gras qu’elle contient. Elle augmente les risques de maladies cardio-vasculaires. Notre santé passe d’abord par notre alimentation, il faut donc y prêter une attention particulière et diversifier ses apports alimentaires pour bénéficier des avantages de chaque type d’aliment.

L’OMS appelle à manger moins de viande pour protéger sa santé, réduire les risques de cancer colorectal, pancréas, et prostate. Des recommandations à suivre pour préserver sa santé, et être en pleine forme !

 
 

Comment manger moins de viande au quotidien ?

Facile à dire, mais plus difficile à mettre en pratique ! En effet, il est toujours plus facile, et rapide de sortir 4 steaks hachés du congélateur, ou de déballer 4 filets de poulet sous vide.

Heureusement, plusieurs astuces peuvent vous aider, et vous motiver à diminuer vos apports en alimentation carnée.

Diversifier ses apports de protéines

protéines

Pour bénéficier des protéines, il n’y a pas que la viande !

Vous savez déjà que vous pouvez manger moins de viande en la remplaçant par du poisson, des fruits de mer, des œufs, du lait, du fromage. Mais cela reste des protéines d’origine animale.

Pour varier un peu, essayez les protéines d’origine végétale. Il y en a partout ! Dans les légumes (en petites quantités), les légumineuses (lentilles, flageolets, pois chiches…), les oléagineux (cacahuètes, noix de cajou, amandes…), les céréales (blé, riz, avoine, épeautre…).

Par contre, seules quelques sources végétales se suffisent à elle-même pour un apport de protéines suffisant. Il s’agit du soja, du quinoa, et du sarrasin, qui peuvent donc se manger seuls.

Pour les autres, un mélange céréales/légumineuses s’impose pour atteindre l’apport complet de protéines. Essayez les mélanges suivants, accompagnés de légumes (pour ne pas vous étouffer 🙂) :

  • Lentilles + riz
  • Pois chiches + semoule
  • Haricots rouges + maïs + riz

Petite motivation : les apports de protéines provenant du végétal sont moins riches en lipides, mais plus riches en antioxydants, et en fibres. Rassasiantes, et moins caloriques, les céréales et légumineuses aident à contrôler le poids. En plus, elles sont peu chères.

Seul hic, la quantité de vitamines B12 est insuffisante dans les protéines végétales. Une supplémentation est souvent nécessaire pour les régimes vegans, ou végétaliens, qui n’ont aucun apport animal dans leur alimentation. Pour les adolescents, en plein développement, un suivi médical s’avère indispensable. Les conséquences sont une anémie, ou la dégradation du système nerveux. Prudence donc !

Les bénéfices que vous pourrez tirer des protéines végétales sont les suivantes :

  • Baisse de l’hypertension artérielle
  • Diminution du taux de mauvais cholestérol
  • Perte de graisse corporelle
  • Réduction du risque cardio-vasculaire
  • Baisse du risque de cancer
  • Meilleure gestion du diabète
  • Apports d’antioxydants, fibres, et vitamines.

Plein de bonnes raisons de manger moins de viande, et de varier son alimentation !

Se tourner vers de la viande de qualité

Privilégiez la qualité, à la quantité ! Rendez-vous chez votre boucher de quartier, plutôt qu’en grande surface, ou même directement chez le producteur.

Demandez-lui d’où provient la viande, bien souvent, il avantage les éleveurs du coin. Il vous sera alors plus aisé de connaître les conditions d’élevage des bêtes, la nourriture qui leur est administrée…

Limitez votre apport de viande rouge à une fois par semaine, la volaille 🐓 est bien moins grasse, et aussi moins émettrice d’émissions de gaz à effet de serre. Un double impact positif grâce à vos achats alimentaires !

Enfin, si le prix vous freine, pensez qu’en intégrant plus de légumineuses et céréales dans vos menus, votre coût à la semaine va s’équilibrer. En effet, ces derniers sont très bons marchés, et disponibles en vrac en plus (encore une action pour la planète en adoptant le 0 déchet !)

Adopter le lundi vert pour manger moins de viande

plat-vegan

Le lundi vert, vous en avez déjà entendu parler ?

Début 2019 en France, 500 personnalités ont demandé aux Français de s’abstenir de manger de la viande ou du poisson, le lundi, afin de lutter contre le changement climatique.

Ce mouvement a été peu suivi, et a même fait grincer des dents les petits éleveurs français, bien loin en émissions de CO2, des immenses fermes américaines.

L’un d’entre eux a d’ailleurs suggéré que, les personnalités ayant lancé ce projet, commencent par faire un « festival de Cannes vert » avant de donner ce genre de conseils. Il a également fait remarquer que le bilan carbone de sa ferme était bien moins élevé que les vols en avions de ces artistes. Bien vu !

Bien que les auteurs du mouvement soient plus ou moins légitimes dans cette demande, adoptez un jour dans la semaine pour ne manger ni viande, ni poisson, ni charcuterie, peut être un bon début pour se lancer et manger moins de viande !

Et si vous le faites déjà, passez à un 2ème jour, puis une 3ème

Lancez-vous dans ce nouveau challenge !

Vous avez désormais de bonnes raisons de changer votre alimentation pour vous diriger vers un régime moins carné. Que ce soit pour réduire votre empreinte carbone à travers vos choix alimentaires, soutenir l’agriculture locale, ou préserver votre santé.

Chacun d’entre nous peut adopter de bonnes résolutions, et manger moins de viande. Le plus difficile reste de se lancer, et de s’organiser. Il ne faut pas vouloir tout révolutionner d’un coup, sous peine d’abandon rapide !

Commencez par introduire plus régulièrement au menu poissons, œufs, fruits de mer, puis légumineuses, et céréales. En ne précipitant pas les choses, vous obtiendrez des résultats durables, et garderez vos bonnes habitudes à vie !

J’espère que vous avez aimé cet article !

Et vous, combien de fois par semaine mangez-vous de la viande ? Avez-vous réussi à l’éliminer complètement de votre alimentation ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

manger-moins-de-viande

Partagez cet article sur Pinterest s’il vous a plu !

Téléchargez votre fichier pdf pour vous organiser au mieux lors de vos courses bio.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *