moteurs-de-recherche-écolos

Moteurs de Recherche Écolos 🍃: Surfez Vert !

Moteurs de recherche écolos ? Pourquoi ? Je croyais que surfer sur le net ne produisait aucun déchet ? Et bien si, malheureusement ! Bien que naviguer sur le web ne soit pas un responsable direct de l’élagage des arbres pour la fabrication du papier, cela reste une forme de pollution.

En effet, faire fonctionner Internet requiert énormément d’électricité afin de faire tourner les datas centers, et autres serveurs qui l’alimentent. Les moteurs de recherche traditionnels sont donc générateurs de beaucoup de pollution.

Bien que Google ait fait beaucoup de progrès en terme d’énergies renouvelables, d’autres vont plus loin en utilisant leurs bénéfices à bon escient. Et ils possèdent d’autres avantages non négligeables pour qui tient à sa vie privée !

Je précise que toutes ces alternatives passent tout de même par les algorithmes de Google, Bing, ou Yahoo. On les considérera donc plutôt pour des meta-moteurs, car ils n’ont pas développé leurs propres algorithmes. Malgré tout, les atouts de ces 3 moteurs de recherche écolos sont considérables !

Ecosia : quand surfer rime avec reboiser

Ecosia a été créé en 2009, à Berlin, par Christian Kroll. À la suite d’un tour de monde, ce dernier prend conscience de l’importance des forêts, et leurs rôles dans la neutralisation des émissions de CO2. À ce moment-là, en quête d’inspiration vers une forme de modèle économique favorable à l’homme, et la planète, il a l’idée de rapprocher les recherches sur le net… Des arbres.

Comment Ecosia gagne-t-il de l’argent ?

Comme pour beaucoup d’autres, ce sont les publicités liées aux recherches qui leur génèrent des revenus. Chaque clic sur une annonce rapporte de l’argent, et au bout de 45 recherches environ, 1 arbre est planté. C’est de cette manière, qu’à l’heure actuelle, plus de 66 millions d’arbres ont déjà reboisé la surface de la Terre, grâce à Ecosia.

Aussi efficace que les moteurs de recherche traditionnels, puisqu’il utilise l’algorithme de son partenaire Bing, ce moteur de recherche écolo, reverse 80 % des bénéfices publicitaires à la plantation d’arbres à travers le monde (Pérou, Indonésie, Madagascar, Brésil…).

Complètement transparent, Ecosia publie un rapport financier chaque mois. On peut y trouver les revenus générés, ainsi que les dépenses effectuées, dont le % de revenus dépensés pour planter des arbres. De plus, le moteur de recherche écolo dépose ses réserves d’argent pour des projets futurs dans des banques éthiques. Ces sommes d’argent mises de côté sont donc utilisées pour financer des projets solidaires, et non des centrales nucléaires par exemple.

Enfin, aucun dividende n’est reversé aux actionnaires.

Comment Ecosia agit pour la planète ?

planter-des-arbres

C’est tout naturellement que, ce partenaire de WWF (fonds mondial pour la nature en français), a choisi de planter des arbres à chaque nouvelle requête des utilisateurs. Une belle initiative, au rythme où l’on détruit les forêts 😢.

L’empreinte carbone des recherches internet sur Ecosia, est donc compensée systématiquement.

Tous les bénéfices sont utilisés pour la plantation d’arbres, ou pour l’investissement, comme la construction de leur propre centrale solaire pour une énergie 100 % renouvelable de leurs serveurs, et datas centers.

Qu’en est-il de la protection de la vie privée ?

Vous ne ferez l’objet d’aucun pistage quand vous surfez sur Ecosia. L’historique n’est pas conservé, et devient anonyme au bout d’une semaine. De plus, vos données personnelles ne sont pas revendues aux annonceurs. Les recherches sont protégées contre les robots pour éviter que des intermédiaires aient accès à vos recherches.

Son truc en plus ?

Le nombre d’arbres plantés défile en dessous de la barre de requête. Une bonne motivation pour se servir de ce moteur de recherche écolo !

Lilo : le moteur de recherche écolo qui récolte des gouttes d’eau

Cette start-up française a été lancée en 2014, par 2 ingénieurs français. Elle vous assure une recherche performante, en utilisant les algorithmes de Google, Yahoo, et Bing.

gouttes-d-eau

Quelles sont les actions de Lilo pour l’environnement ?

Ce moteur de recherche écolo agit en reversant 50 % de ses revenus à des projets engagés pour l’humain, et la planète. On peut choisir la cause que l’on souhaite soutenir. Les sommes récoltées pour chaque association sont affichées.

Lilo compense également ses rejets de CO2, en reversant une partie de son chiffre d’affaires, correspondant à ses émissions propres.

Comment finance-t-il de tels projets ?

Lilo aussi finance ces revenus à travers les encarts publicitaires. Lorsqu’une recherche engendre l’affichage de liens commerciaux, Lilo collecte une goutte d’eau dont la valeur en euros dépend de la valeur du lien en question.

La répartition des bénéfices se fait alors, à 50 % pour les dons à des projets environnementaux via la récolte des gouttes d’eau (une partie est reversée à des projets de compensation carbone), 20 % pour la communication, et 30 % pour le fonctionnement.

surfer-vert

Comment protège-t-il votre vie privée ?

Aucune collecte de données de recherche, ni revente des données, aucun script, ni cookies de tracking publicitaire, ne sont effectués par Lilo. La navigation n’est pas espionnée par de robots.

Lilo suit les prescriptions de la CNIL (commission nationale de l’informatique et des libertés), chargée de la protection des données personnelles. Solidaire, et éthique, Lilo est une bonne alternative aux moteurs de recherche traditionnels.

Son atout supplémentaire ?

L’affichage de citation inspirante en bas de sa page d’accueil.

Ecogine : une association au service des recherches Internet

Ecogine, diminutif de « Ecological Search Engine », soit moteur de recherche écologique en français, a été créé par 3 étudiants de Polytech’Nantes en 2008.

Quelles sont ses sources de revenus ?

Ecogine passant par l’algorithme de Google, pour chaque recherche effectuée sur le moteur de recherche écolo, Google reverse 0.021 € à Ecogine, soit 2 €10 toutes les 1 000 requêtes. Vous ne serez pas épargnés non plus par les publicités !

Ecogine étant une association loi 1901, donc à but non-lucratif, la totalité des recettes de l’association sont reversés à des associations environnementales, déductions faites des frais de fonctionnement, et du rachat des émissions de CO2. Il reste tout de même, en moyenne, 70 % de ce montant pour ces dons aux associations.

protéger-la-planète

Comment protège-t-il la planète ?

Ces dons sont visibles par tous, dans la rubrique « Associations soutenues ». Vous pouvez proposer des associations qui vous tiennent à cœur, afin de les soumettre aux votes des autres internautes.

Ecogine s’engage à compenser la totalité des gaz à effet de serre (GES) émis lors d’une recherche (box, pc, serveur, data center) en redistribuant une partie des recettes à un organisme de compensation. Ce dernier va, à son tour, financer des projets visant à réduire les émissions de GES dues aux activités humaines.

Enfin, l’hébergeur de ce moteur de recherche écolo utilise de l’énergie électrique d’origine renouvelable. Les datas centers qui l’alimente, quant à eux, sont non climatisés, seulement ventilés.

Et la vie privée dans tout ça ?

Les résultats de recherche étant fournis par Google, sa politique de confidentialité est la même que ce dernier, bien qu’Ecogine ne stocke, ni ne revende les informations collectées.

Son petit plus ?

Des photos hautes définitions magnifiques en fond d’écran.

Quel moteur de recherche écolo choisir ?

Toutes ces alternatives fonctionnent comme n’importe quel moteur de recherche classique, à la différence qu’elles compensent leurs émissions de gaz à effet de serre, œuvrent pour l’environnement, et tentent de protéger au mieux notre vie privée. Ils sont donc tous valables, le choix se faisant selon ses préférences.

Personnellement, j’ai opté pour Ecosia. Un peu par hasard, et parce que j’aime les arbres aussi ! Les résultats des requêtes sont bons. Je l’utilise pour mes recherches pour ce blog, un bon outil pour quiconque rêve de travailler de chez soi, dans une démarche plus éthique, et responsable.

Et pour aller plus loin dans votre démarche, adoptez ces quelques gestes :

  • Entrez directement l’url du site, et enregistrez les sites que vous consultez régulièrement dans vos favoris.
  • Ciblez au maximum votre requête pour avoir un nombre plus restreint de résultats, et ainsi éviter de solliciter les serveurs d’avantage.
  • Prenez soin de vos appareils pour qu’ils durent le plus longtemps possible, et ne multipliez pas les équipements.
A vous de tester ces 3 moteurs de recherche écolos, et d’adopter le vôtre !

J’espère que vous avez aimé cet article !

Et vous, quel moteur de recherche utilisez-vous ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

moteurs-de-recherche-écolo

Partagez cet article sur Pinterest s’il vous a plu !

Téléchargez votre fichier pdf pour vous organiser au mieux lors de vos courses bio.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *